Ô sud!


Ô Sud!

CHANTER L’ITALIE

Voyage polyphonique dans les musiques de tradition orale des suds d’Italie

une création de Xavier Rebut

avec
Germana Mastropasqua, Michele Manca et Xavier Rebut – chant
et Davide Ambrogio – chant, lyre, flûtes et zampogna calabraises, guitare

Concert-étape de création présenté le 19 octobre 2018 à l’Espace Glenmor à Carhaix (29), avec le soutien de La Grande Boutique/LE PLANCHER info

séléction Françoise Degeorges, productrice de Ocora-Couleurs du Monde de France Musique

Vous êtes-vous déjà perdus dans les ruelles d’un village du sud de l’Italie? Sur une côte en bord de mer ou dans l’intérieur des terres, collines ou plaines? A Montedoro, à Ischitella, à Macchie, à Bosa, à Caulonia ou à San Giuliano ? On se sent enrobé, accueilli, arrivé… on respire, on sourit. La peur nous abandonne, on devine une vie qui laisse ses empreintes, ses marques, des traces, des odeurs, des couleurs, qui offre ses sons et ses visages.

Ô Sud! Xavier Rebut nous emmène dans tous ces suds italiens rencontrés depuis tant d’années. Depuis la Sicile en remontant de la Calabre au Latium, ou en partant des Pouilles jusqu’au Molise, sans oublier la Sardaigne, on écoute la force des chants, les paysages sont faits de poésie : la poésie des chanteurs populaires et de celles et ceux qui chantent pour accompagner les étapes du quotidien, de la vie et d’un monde en profond changement. Xavier avec ces compagnons de route nous raconte des mondes qui pourraient sembler perdus mais qui, clandestins parfois, vivent forts en qui veut les entendre.
Xavier Rebut, chanteur et compositeur, Romain d’adoption, amoureux des musiques populaires italiennes depuis toujours, crée un voyage dans les musiques du Meridione, le grand sud italien. Les polyphonies et autres chants de tradition orale choisis, ponctués comme des touches de couleurs par les sonorités de la lyre, des flûtes et de la zampogna calabraises, sont le fruit d’un collectage sur le terrain et de recherches d’archives sonores. Les chanteurs et poètes populaires sont à l’honneur dans un répertoire pratiqué comme autant de morceaux d’histoires des gens et des lieux rencontrés.
Explorant des harmonies uniques, dues à l’union des différents timbres des voix, aux notes souvent non-tempérées, les musiciens habitent l’espace du concert, font résonner le lieu de leurs voix et Xavier, tel un cantastorie – ces chanteurs d’histoires qui parcouraient les villes et villages pour conter faits récents et épopées populaires – entraîne le public à travers l’Italie, populaire car appartenant à tous, riche de langues, de diversités, d’Histoire et de cultures entremêlées. Un bout de sud, de tanti suds ! Pour donner l’envie d’y aller et d’en garder toujours un morceau avec soi, près du cœur.

Ô Sud! – dossier de presse