Polyphonies clandestines


Polyphonies clandestines

chants traditionnels italiens et compositions contemporaines

Le Quartetto Urbano explore dans un concert en forme de voyage sonore, les univers du chant de tradition orale italiens, unis à des compositions contemporaines. Ces mondes musicaux se croisent, se répondent, se complètent, échangent leurs langages et leurs codes réciproques ou encore se mélangent. Le jeu des voix est celui des chanteurs traditionnels mais aussi celui d’interprètes d’aujourd’hui, il est celui de l’écriture d’auteurs actuels mais aussi celui des chants rituels et des chants de la campagne, où les timbres, les couleurs vocales, les façons d’embellir un motif musical sont le coeur même de la musique de culture orale.

Le quatuor chante pour raconter. Pour raconter des univers et des façons de chanter, différents d’une région à l’autre, d’un dialecte à l’autre, d’un village à l’autre, d’un chanteur à un autre. Et au fil du voyage se dessine une carte de l’Italie, une géographie chantée construite sur une histoire orale, non officielle, tissée par les répertoires profanes et sacrés. Les Polyphonies clandestines du Quartetto Urbano nous font découvrir une Italie vivante qui sait se faire entendre et qui s’affranchit des frontières grâce à sa musique, à ses musiques.