Quartetto Urbano – présentation


QUARTETTO URBANO

Quatuor vocal

Chants italiens de tradition orale et compositions originales

Germana Mastropasqua – Flaviana Rossi – Michele Manca – Xavier Rebut

direction musicale: Xavier Rebut

Le QUARTETTO URBANO est un quatuor vocal né à Rome en 2000 formé par Germana Mastropasqua, Flaviana Rossi, Michel Manca et par Xavier Rebut qui en est aussi le directeur musical. Le travail de création du Quartetto Urbano se développe autour de la musique italienne de tradition orale et donne voix aux compositions de Xavier Rebut, empreintes de ses recherches sur les sonorités des univers traditionnel, et de la longue collaboration avec Giovanna Marini et sa musique. Les concerts Polyphonies clandestines et O vos omnes sont les dernières créations en date. L’ensemble a de nombreux concerts et enregistrements à son actif, voyages vocaux à travers les thèmes liés à la tradition orale : chants de fêtes, chants de travail, chants sacrés, poésie populaire, chants de la Résistance ou de la mémoire chantée de l’Histoire italienne, chants de migrations. Il a également créé deux oratorios de Giovanna Marini dédiés aux poètes Leopardi et Montale.

Le Quartetto Urbano est né de l’envie de raconter l’Italie, celle de la tradition orale et de la mémoire, mais aussi le présent d’un pays en continuelle transformation et qui chante toujours. A travers l’exploration des timbres et de l’unicité des couleurs des voix, les recherches effectuées dans les différentes régions de la péninsule, les rencontres avec les chanteurs populaires et l’écriture contemporaine, le quartetto nous raconte diverses manières de chanter, de penser la musique et de l’inventer.

Les concerts du Quartetto Urbano sont construits comme une vaste partition invitant au voyage à travers des univers sonores qui vont des mondes de la campagne aux réalités urbaines. Un éclairage et une mise en espace des voix font entrer le public dans un parcours guidé par la polyphonie.

Les concerts:

Polyphonies clandestines  –  O vos omnes

Les albums

Un altro modo è possibile  –  Mentre corre cielo e terra

Canti gloriosi  –  Spesso il male di vivere ho incontrato

QU – Biographie

Après des débuts dans Animarrovescio de la chorégraphe Adriana Borriello où l’ensemble interprétait les musiques de scène écrites par Giovanna Marini (2000),  deux spectacles pour quatuor vocal ont vu le jour: Un altro modo è possibile et Mentre corre cielo e terra, édités en cd (ZONE DI MUSICA). Puis en 2013 le quatuor crée ses Polyphonies clandestines présentées notamment aux Abbayes de Cluny et Bonmont, au Capitole d’Arles, au Teatro Stabile de Genova et à l’Auditorium de Rome.En 2016 l’ensemble crée O vos omnes autour des répertoires sacrés au Festival de Musique Sacrée de Perpignan.
En 2012 le quatuor crée Spesso il male di vivere ho incontrato, deux oratorios de Giovanna Marini dédiés aux poètes Giacomo Leopardi et Eugenio Montale, où il chante accompagné par un quatuor de sax pour Leopardi, et par un groupe vocal de 15 voix pour Montale, sous la direction musicale de Xavier Rebut. Le cd-book est publié par NOTA. Ce spectacle a été présenté au Festival Passages 2013 avec le titre Vita con la musica.
Le Quartetto Urbano a chanté aux côtés de Giovanna Marini différents répertoires dès 2003 et dès 2010 dans le concert: Chants glorieux d’une patrie qui tremble créé au Théâtre de la Ville de Paris pour Chantiers d’Europe, le concert, qui revisite l’Histoire d’Italie à travers les chants, est publié en cd-book chez NOTA. En novembre  2015 les 4 chanteurs prennent part à la création de Sono Pasolini au Teatro India à Rome, spectacle que Giovanna Marini a écrit à 40 ans de distance de la mort de P.P.Pasolini.
En 2009 le quatuor a également enregistré la composition « La gravosità » d’Andrea Oggioni dans l’album Tamait (Zone di Musica) et en 2010 le chant anarchiste « Addio a Lugano » pour D’Amanti e D’Anarchisti.
Le groupe a développé son approche au chant de tradition orale italien grâce à la collaboration aux recherches de Giovanna Marini (dans le cadre de la Scuola Popolare di Musica di Testaccio de Rome) et à la participation à ses côtés à de nombreux concerts et projets musicaux. Ce parcours a encouragé les quatre chanteurs à chanter également les mondes d’aujourd’hui et des auteurs contemporains, en appliquant le langage appris à travers le chant traditionnel.

4 / 03 / 17 Ocora -couleurs du monde, France Musique – émission de Françoise Degeorges, invitée spéciale Giovanna Marini accompagnée par le Quartetto Urbano podcast

Discographie

  • Un altro modo è possibile – Zone di Musica
  • Mentre corre cielo e terra – Zone di Musica
  • Canti gloriosi per una patria che trema -Giovanna Marini & Quartetto Urbano- NOTA
  • Spesso il male di vivere ho incontrato, Montale e Leopardi in musica- NOTA/HELIKONIA
  • Io i soj/Sono Pasolini de Giovanna Marini avec Coro Favorito – NOTA
  • « Anni 80 » di Giovanna Marini in Vent’anni e più – Il Manifesto/Circolo Gianni Bosio
  • « La gravosità » de Andrea Oggioni in Tamait – Zone di Musica
  • « Addio a Lugano » in D’Amanti e D’Anarchisti – Zone di Musica

Publications

  • Un altro modo è possibile – les partitions de l’album du Quartetto Urbano, Ed Zone di Musica
  • Mentre corre cielo e terra – les partitions de l’album du Quartetto Urbano, Ed Zone di Musica

Concerts et spectacles

  • Animarrovescio – chorégraphie de Adriana Borriello, musiques de Giovanna Marini
  • Un altro modo è possibile – création du Quartetto Urbano
  • L’anima mia come la vostra – création du Quartetto Urbano
  • Concerto per Leopardi – oratorio de Giovanna Marini
  • Mentre corre cielo e terra – Tandis que défilent le ciel et la terre – création du Quartetto Urbano
  • Dalla campagna alla città – concert de Giovanna Marini & Quartetto Urbano
  • Canti gloriosi per una patria che trema – concert de Giovanna Marini & Quartetto Urbano
  • Spesso il male di vivere ho incontrato – deux oratorios de Giovanna Marini
  • Vita con la musica – concert de Giovanna Marini & Quartetto Urbano
  • Polyphonies clandestines – création du Quartetto Urbano
  • O vos omnes – création du Quartetto Urbano

Quelques lieux de passage:

Istituto Ernesto De Martino, Circolo Gianni Bosio, Lega di Cultura di Piadena, Le Cratère d’Alès, Théâtre de la Ville – Paris, Chapelle de la Salpêtrière – Paris, Abbaye de Bonmont – Suisse, Abbaye de Cluny, Festival Passages, Opéra de Metz, Abbaye de Neumünster – Luxembourg Château de Lunéville, Teatro Stabile di Genova, Teatro Valle Occupato – Roma, Valleraugue, Le Vigan,Salle Pétraque de Montpellier, Centre de culture ABC – La-Chaux-de-Fonds, Teatro Palladium – Roma, Auditorium di Roma, Théâtre du Garde-Chasse – Les Lilas Paris, Académie de Mâcon, Palazzo Farnese – Caprarola, Teatro dell’Orologio – Roma, Hoffnungskirche Berlin, Christianskirche – Hamburg, Maison Folie Beaulieu – Lomme, Lille , Centrale Preneste Teatro – Roma, Museo Madre – Napoli, TeatroQuarticciolo – Roma, Palazzina Liberty – Milano, Chivasso, Lula, Casa del Teatro – Faenza, Teatro Lauro Rossi – Macerata, Museo degli Strumenti Musicali – Roma, Biblioteca Berio – Genova, Festival Hommes et Usines – Talange , Scuola Popolare di Musica di Testaccio, Teatro Municipale Valli – Reggio Emilia , Stabio, Benevento, Latronico, Ateliers du jour – Montceau-les-Mines, Hebbel Theater – Berlin, Salerno, Arles, Saint-Martin-de-Crau, Festival de musique sacrée de Perpignan, Salle Gaveau